Version 1.0 - Réalisation intégrale de CSSActif ; Toute reproduction partielle ou totale est formellement interdite.



]*Gone*[
Bienvenue Sur GoneRpg !
Ici, plus d'adultes, juste des enfants, tous en dessous de 15 ans. Tu veux venir nous aider ? Inscris-toi !
Le Staff
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


]*Gone*[

Nouvelle Adresse : http://gonerpg.forumpro.fr/
 
Bienvenue sur Gone Rpg !

Partagez | 
 

 ♠ R.oi - de - P.ique ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
MessageSujet: ♠ R.oi - de - P.ique ♠   Jeu 3 Juin - 14:02

Your Personnage.

Prénom : Shukun
Nom : KARUTA
Age : 14 ans
Date de Naissance : 1er Novembre (Toussaint ~ charmant x)
Groupe :
Pensionnat Coates
Sexe : Masculin
Rang : Dégénéré 8D

Photo : Dans ma signature

Description Physique : ( 2 lignes min )
    Une description physique ? Bien des gens ont tenté de décrire Shukun avec de simples mots, mais jamais personne n'y est parvenu correctement. Mais je vais tout de même essayer, et si jamais cela ne vous satisfait pas, alors dites-vous que les yeux parlent mieux quand il s'agit de quelque chose comme ça.
    Pour commencer, Shukun est grand. Il fait nettement plus âgé que son âge même. Nous pourrions très bien lui donner 17 ou 18 ans, pour seulement ses 14 jeunes années. Peut être est-ce à cause de l'attitude mature et responsable qu'il adoptât tout au long de son existence, si courte soit-elle pour le moment. A ses 14 ans, il fait désormais 1m75 pour un poids de 60 kg. Il se ménage, nous dirons ceci comme c'est. Sa musculature est répartie très équitablement, c'est un modèle de jeunesse masculine. D'un autre côté, ses origines de jeune prince d'Angleterre lui ont permi de développer parfaitement son corps d'adolescent en croissance comme il se doit, et voilà donc le résultat de ces activités princières. Malgré ce que l'ont pourrait croire en voyant son corps plutôt svelte, Shukun possède une force assez incroyable, sans pour autant être un tas de muscles. Nos hypothèses sur ce cas seront sans doute que sa musculature a put se développer sans devenir épaisse, et ceci grâce à son pouvoir qui a permi une activité surnaturelle de son énergie vitale, et qui aurait sans doute été éparpillée dans ses nombreux organes. En résumé, Shukun ne peut pour le moment pas se plaindre de sa corpulence, puisqu'il est en quelque sorte un modèle de jeunesse.
    En ce qui concerne ses habitudes vestimentaires, le jeune Karuta ne fait pas partie de ce qui est le plus banal, si l'on puit dire. Ses origines de noble, et donc d'un grade de noblesse très élevé dans la société lui permettent de ne pas se priver, sans pour autant qu'il soit un enfant pourri-gâté. Il s'habille tout simplement de vêtements à son éloge, c'est-à-dire de façon royale. Ce qui ne veut pas non plus signifier qu'il porte tout un tas de vêtements farfelus et parés de broderie d'or et d'argent incrustée de joyaux multicolores, non, mais que ses vêtements restent plutôt du tissu de très bonne qualité et vendus à un prix assez exorbitant pour ce qu'ils sont. Mais, je ne veux pas dire par là que ce sont de vieux chiffons non plus. Depuis son enfance, le jeune prince a toujours apprécié les cartes de Pique. Ses parents, du moins sa mère, lui a alors fait commandé des vêtements sur lesquels un signe de Pique (♠️) était brodé avec du fil noir. Et ça plaisait fortement au gamin. Dès lors, Shukun ne quitte plus ces habits marqués du Pique, d'où son premier surnom, le "Prince de Pique". Il porte également constamment un bandeau qui recouvre son oeil droit. Ce dernier est d'un bleu-gris sous lequel pendent quelques petites chainettes d'ors où sont suspendues de petites perles blanches d'allure effilée. Son bandeau est lui aussi marqué de son signe favori, le Pique noir. Vous savez probablemment que lorsqu'on ne voit que d'un seul oeil, le relief ne nous apparait pas, mais on distingue seulement tous les objets au premier plan. Vous venez d'essayer, ou alliez le faire. Allez-y, faites-le. Fermez un seul oeil, puis revenez sur la question. Vous vous direz certainement que ce ne sont que des ânneries, et pourtant, non. Les ombres nous apparaissent tout de même, et ce n'est que par déduction que nous voyons les reliefs et bordures de toutes ces choses. C'est ainsi que Shukun voit constamment la vie, sous l'angle de son oeil gauche. Il a apprit à vivre dans la déduction. Revenons-en à ses habits. Le jeune Prince porte tout le temps des gans blancs, mais on ne sait pour quelle véritable raison. Il mets à l'occasion des capes, et si jamais il en porte, elles ne seront que rouges ou vertes.
    Pourquoi ces couleurs ? C'est certainement parcequ'il trouve qu'elles se marient bien au noir, ainsi qu'au bleu. Je parle de cette dernière couleur car c'est celle de ses yeux. De loing, ce sont bel et bien ses prunelles que l'on aperçoit en premier. Elles forment un splendide contraste avec ses cheveux. Ses iris sont d'un bleu ciel vraiment très clair, elles sont semblables à deux petites perles lumineuses et opalines. Malheureusement, on ne voit qu'un seul de ces joyaux fragiles, pour la cause que l'autre se trouve cachée sous le bandeau signé du Pique. Comment ça ? Il ne devait pas en avoir qu'un seul, d'oeil ? Eh bien non figurez-vous. Ses deux yeux sont bien intactes. Alors, me direz-vous, pourquoi masque-t-il son oeil droit ? Ca, voyez-vous, c'est son secret. Néanmoins, ses prunelles sont une chose rare et magnifique, leur couleur est semblable à l'eau des tropiques sous laquelle poussent une multitude de coraux joliment colorés, ou encore à celle des grottes dans lesquels ont entend l'échos crystallin de notre voix. Mais, dans ces yeux, il reste tout de même une légère touche de gris céleste qui vient troubler la passivité de ces eaux. Mais cette pointe argentée s'assemble bien avec le bleu ciel. Une expression dédaigneuse et arrogante anime constamment ces prunelles opalines, et il est difficile de se détacher d'un regard aussi envoûtant. Ses cheveux, en revanche, sont entièrement noir de charbon que l'on aurait fraîchement ramassé dans les mines du Nord de la France autrefois. Ils sont en total contraste avec ses yeux. Ses derniers ne sont quasiment jamais en bataille, mais sont parsemés de petits épis rebelles qui donnent un air plutôt charismatique au Prince, air qui s'assemble également à toute son apparence entière. Sa peau, elle, est aussi le total contraire de ses cheveux. Elle est d'un blanc cadavérique qui ferait presque peur. Cela peut sembler inimaginable, mais cette peau se confond parfois avec le blanc d'une feuille sans carreaux, sur laquelle on n'aurait encore rien écrit, ou dessiné.



Description Morale : ( 2 lignes min )
    On ne peut pas vraiment dire que Shukun soit quelqu'un de sociable, sympathique et enjoué. Enfin, pas du tout. Il est tout le contraire de ces thermes, pour vous donner une petite idée. Malgré son attitude ennuyeuse et terriblement renfermée, il reste quelqu'un d'extremmement charismatique, et tout ceci grâce à son apparence - extérieure, pour bien préciser. La seule raison pour laquelle il fut si bien entouré est son origine princière et donc, son compte bancaire très bien rempli. Et oui, le jeune prince est vraiment riche, et c'est pourquoi tant de monde lui court après. Il a souvent entendu des phrases du genre "Epousez ma fille" durant sa vie. Nous ne pouvons pas totalement appeler ça une vie, sachant qu'il n'a que 14 ans. Son attitude avec ces gens la ne se définit qu'en un seul mot : l'hypocrisie. C'est une chose que Shukun maitrise excellemment bien, et ce n'est pas éxagéré. Face à tous les autres, que ce soit des "fans", ou des "amis" de sa mère, enfin, ce que vous voudrez, il montre son côté très hypocrite. Vous trouverez ceci "dégueulasse" de sa part, mais une façade plutôt bien taillée est constamment peinte sur son fin visage. Ce voile de mensonges est composé des sentiments tels que "l'amitié", "l'adoration", "la gentillesse", ...etc. Shukun est une personne de ce type là. Il déteste les autres, en réalité, c'est pourquoi il est d'une fierté sans égale à l'égard de son pouvoir assez particulier. Pour tout vous dire, décimer des gêneurs, c'est son occupation favorite. Vous apprécierez peut être, vous aussi, décider de la mort d'un de vos ennemis ? Lui, il adore ça. C'est une des rares choses qui le rendent heureux, et ceci aux dépends des autres, si l'on puit dire. Il aime aussi laisser de simples séquelles. Etre handicapé à vie n'est certainement pas une des choses les plus appréciées, et il se donne à coeur joie de faire souffrir les autres. C'est pourquoi il peu également être qualifié de "sadique, psycopathe", d'un certain point de vue. Il déteste par dessus tout que les autres voient ses moindres émotions, c'est pourquoi ces sentiments de "façade" sont apparents sur son visage, et c'est aussi la raison pour laquelel il a appris à fermer son esprit aux autres, de façon à ce que l'on ne puisse plus détecter ses sentiments. Il s'en voit tout aussi heureux. Shukun fait partie de ceux ayant eu une vie aisée, sans grandes encombres première vue. Mais en approfondit, on peut voir que son existence lui est exécrable, c'est pourquoi il veut aussi faire souffrir des personnes.
    Sous cette apparence acerbe et détestable se cache néanmoins un grand coeur, qu'il n'a jamais montré. Même pas à lui même, pour vous dire. Son visage de tombeur et son "faux" caractère ont fait succomber énormément de filles, et à ceci s'ajoute encore sa richesse. Beaucoup de jeunes filles lui courent après, si vous voulez savoir. Mais de ce côté là, Shukun est vraiment sérieux. Ce n'est pas le genre d'homme à aller draguer à droite-à gauche, et il n'aime pas du tout les jeunes filles de ce type qui courent après des garçons en continuant d'espérer. Il déteste ça en fait. A Coates, il décide alors de montrer une toute autre personnalité. Son expression mensongère laisse définitivement place à sa méchanceté. Il décide de se montrer cassant et froid avec tous les autres jeunes. Oui, tous. Et jusqu'à maintenant, personne n'a réussi à le faire changer en bien. C'est pourquoi il est également le fameux "Roi de Pique". Il apprécie cette nomination tout comme son signe. Au pensionnat, il ne reste pas inconnu. Tous ceux voulant un peu connaître ce qu'il se passe autour d'eux savent bien sûr qu'il est le Prince d'Angleterre en personne, mais en fait, il s'en fiche. Il a apprit à ne pas s'occuper des autres et de leurs pensées, et il reste ainsi lui-même. Lorsqu'il croise quelqu'un, il apprécie sortir une carte de chaque et lui dire son signe en fonction de son caractère. Pique, Coeur, Carreau, Trèfle. Il rencontre rarement des personnes de signe "Pique", car ces derniers ont le fond plutôt mauvais. Quand il obtient les informations sur la dite personne, il s'adonne alors à un jeu sadique. Il laisse tomber la carte sur le sol. Si cette dernière tombe en dévoilant le côté des informations et pas de l'image, il décide alors de déchirer légèrement la carte, et la personne en question souffre alors...un peu.
    Parmis d'autres défauts, ou qualités, interprétez-le comme bon vous semble, il y a aussi chez Shukun une extrème arrogance, prétentiosité. Il n'hésite pas à rabaisser les autres, à chaque fois qu'il le peut. On pourrait aussi dire qu'il est imbu de sa personne, mais il a quand même de quoi avoir ce caractère, car il faut savoir une chose : il ne fait jamais rien sans aucune raison. Oui, il est arrogant, et en a parfaitement conscience. Il se garde bien d'être aimable avec les profiteurs et ceux lui reprochant son caractère renfermé et prétentieux. Il est comme il a choisi d'être, c'est tout. Parmis les nombreuses choses que déteste Shukun, celle qui se démarque par dessus tout est bien le fait d'être commandé. Son tempéramment de meneur arrogant le prouve parfaitement, et il ne se plie jamais aux ordres des autres.
    Pour terminer, nous dirons que Shukun a de nombreuses qualités, tout comme il a de défauts. et, dernière chose : si vous ne voulez pas avoir de conversations ennuyantes, alors ne le choisissez pas comme interlocuteur. Il ne fait jamais le premier pas, et reste d'humeur acerbe et cassante.


Histoire : ( 4 lignes min )

[fictif, bien sûr. Vous pensez bien que le véritable Prince d'Angleterre n'est et ne sera jamais comme ça ;D]

I.It's just my destiny.

Music ♪

    A l'époque, je dois dire que je n'étais qu'une gosse qui ne comprenait pas grand chose à la vie. En même temps, c'était la simpliste vérité. a part un grand palais, et Burkingham Palace, je ne connaissais aucun autre lieu. Pour l'instant, je n'avais pas encore le droit d'aller ailleurs. J'avais quoi ? 5 ou 6 ans ? Et j'étais assis sur un des bancs de marbre de la petite cour intérieure. La belle fontaine ponctuait le silence de son faible bruit cristallin. Elle avait la forme d'un poisson qui effectuait une cabriole en vomissant de l'eau. Et les rossignols chantaient dans les grands pins d'écosse. J'étais seul. J'étais un gosse. Mais déjà, j'avais une destinée toute tracée. Sur mes genoux, "Les fleurs du mal" de Baudelaire reposait. Et moi, je lisais, la tête baissée. J'étais obligé de lire. En fait, j'étais en cet instant même un petit fuyard. Un valet de pacotille devait cavaler à travers les couloirs cirés du château. Bah, j'en étais sur. Je l'entendais crier mon nom à s'en déchirer la gorge.

    - ALTESSE KARUTAAAA ! ALTESSE KARUTAAAAA !!!

    Je n'arrivais même pas à lire tant le vacarme qu'il produisait à lui seul était assourdissant. Avec un soupir de gamin, les pages de l'oeuvre litéraire se refermèrent dans un petit bruit qui ponctua le début d'une matinée banale, un court de vie de noble, monotone. C'était la routine, mais la seule chose que j'appréciais, c'était jouer aux cartes avec mon majordome. C'était un vieil homme au front ridé et aux cheveux grisonnants d'un air sympathique, et il rigolait tout le temps de moi en disant "Ah ! Voilà un vrai petit homme !" C'était la seule personne qui semblait me comprendre dans cette caste de noblesse. Le valet arriva en courant dans le patio où trônait la fontaine. Ses cheveux, qui d'habitude étaient très bien coiffés et restaient en place étaient maintenant à moitié ébourrifés, et des épis partaient en directions opposées. Il reprit son souffle.

    - Altesse ! Je vous cherchais partout, voyons ! C'est l'heure de votre leçon d'équitation, veuillez me suivre je vous prie !

    Je déposai le livre sur le banc de marbre froid et suivit l'ahuri. Comme toujours, ma leçon d'équitation se passa merveilleusement bien, hormis la mauvaise humeur du mauvais cheval que je montais ce jour-là. Après cela, j'eus encore une tonne de leçons ennuyante avec des professeurs tout aussi ennuyants. Je n'écoutais même plus leurs cours. Mon regard opalin se dirigeait sans cesse vers les grands vitraux, et revenait vers le tableau quand les professeurs se mettaient à vociférer que j'étais trop rêveur. Je le savais déjà, ils n'avaient vraiment pas besoin de me le répéter. A la fin de la journée, je pus enfin faire une partie de cartes avec Mr Winstood, le majordome. Il souriait de son habituel sourire réconfortant lorsqu'il sortait mon jeu préféré.

    - Tiens Shukun, c'est à toi de distribuer les cartes aujourd'hui, disait-il
    - Oui Win's ! répondais-je avec entrain quand il me tendait le petit paquet de papiers colorés.

    Et lorsque je n'avais pas le Roi de Pique, je ne faisais que raller, et il finissait toujours par me l'échanger avec un autre Roi. Et j'étais content, je souriais tel un petit gamin gâté. Mais Winstood m'aimait bien, ça se voyait. Quand je perdais aux cartes, je faisais la gueule pendant quelques minutes, et je sais que mon majordome me laissait toutes les cartes de Pique que j'admirais jusqu'à la tombée de la nuit. J'étais presque obsédé par ces simples breloques. Dans ma famille, je ne comptais plus le nombre de membres. Des oncles, des tantes, des cousins, des cousines, des grands-parents,...etc. Pour moi, il n'y avait que ma mère et ma soeur. Ma soeur, elle s'appelait Elizabeth. La prénom banal, quoi, et "Lizzy", le surnom banal aussi. Mais moi je l'appelais Liz', tout court. Je l'aimais bien. Elle avait dix ans, donc quatre ans de plus que moi. Je n'étais pas souvent avec elle, nous avions des lessons chacun de notre côté, et nous n'allions pas dans les établissements comme le font tous les autres enfants. Nous n'étions "pas comme les autres", comme disait mère. Mère était presque la Reine d'Angleterre. Je dis presque, parcequ'il y avait aussi ma grand-mère, qui elle était vraiment la Reine. Mais on m'appelait quand même le Prince d'Angleterre, car la Reine n'avait eu que des filles. Ma soeur était très jlie, ses cheveux étaient d'une belle couleur unique. Ils avaient un penchant vers le blond, mais ce n'était pas vraiment blond. On aurait dit plutôt...Une sorte de beige. Et ils étaient longs, très longs et légèrement ondulés. Ils formaient un bel ensemble avec ses grands yeux violets clairs qui semblaient toujours tout voir. Au moment où je vous parle, elle a déjà disparu, car elle avait dix-huit ans. Je menais ma vie, une vie de Prince, monotone et sans grand rythmes. J'étais déjà connu dans toute l'Angleterre, et par-dessus tout, je m'ennuyais. Un jour, je parlais des cartes de Piques à ma mère. Elle a bien vu à quel point j'aimais ça, si étrange cela puisse-t-il paraitre, et a ordonné aux couturiers de rajouter un Pique brodé de fil noir sur mes accoutrements. Pour une fois, ma mère avait fait quelque chose qui m'avait fait plaisir. Dès lors, mon surnom de "Prince de Pique" parcouru le Royaume-Uni, et on me connut vite sous cet étrange surnom.


II. Become what you become

    C'est à partir de ce jour que je commençai à porter cet étrange bandeau sur mon oeil droit. J'avais alors onze ans, et déjà, quelques filles avaient des vues sur moi. Pour mon argent, et mon visage angélique aux grands yeux d'azur. Ce jour-là, voici ce qu'il s'est passé. Ma soeur avait quatorze ans déjà, et elle prenait une leçon d'équitation parmis ses nombreuses déjà vécues. Elle avait une très belle pratique, et montait à merveille. Je la regardais ce jour-là. Et pour une fois, je voulus faire du cheval avec elle, dans notre forêt privée. Je choisis un étalon assez fougueux. Il était tout tacheté de gris, on aurait presque dit le crépis d'une maison pas encore terminée. Il était bien trop nerveux ce jour-là, et je sais que je n'aurais jamais du le seller et le monter en ballade. Le grand animal se nomait Anger, ce qui signifiait "Colère". Liz' avait tout de suite remarqué que la bête était dans tous ses états, et m'avait sur-le-champ proposé de prendre Laïa, la jument alezan qu'elle-même montait. Et j'avais accepté, en plus. Au début, la promenade avait été un vrai moment de plaisir pour nous deux, nous discutions joyeusement entre les grands arbres verts. C'était le printemps. Le chant d'une multitude d'oiseaux animait l'immense bosquet, et les mousses de velours auraient presque donné envie de faire une sieste au beau milieu de cet endroit. Mais il suffit qu'un lapin détale à toute vitesse devant Anger pour briser l'instant de complicité. L'étalon gris moucheté partit au triple galop dans le petit sentier. La peur me resserra les tripes comme jamais, et j'eus réellement peur de perdre ma soeur adorée. Je lançai un coup de talons dans les flans de Laïa qui fonça à la poursuite du mauvais animal. Mais c'était trop tard. L'étalon était déjà affalé sur le sol, ma soeur à côté de lui. Je ne vis qu'un instant après qu'elle tentait de décoincer sa jambe qui était sous Anger. Elle serait certainement cassée. Un immense soulagement me prit lorsque je vis que Liz' pouvait malgré tout bouger. J'avais eu peur qu'elle soit évanouie. Mais ce ne fut que quand elle tourna la tête vers moi que je m'inquiétai de nouveau. Des larmes avaient silloné ses joues égratinées, et son autre main cachat son oeil droit. Pourquoi ? Je sus tout de suite. Les morceaux de branches joncheant la terre poussiéreuse me dirent tout. De plus, du sang coulait de la blessure qu'elle voulait cacher.

    - L..Liz'...Ton oeil..?! Liz' ! Ne bouge surtout pas, j'arrive avec des secours !

    Cette dernière continuait à pleurer à cause de la douleur. Mais je n'eus pas un regard de plus pour elle. J'éperonnai ma jument alezan de toutes mes forces et fonçai jusqu'au château. Les secours arrivèrent très vite, et le verdict fut rendu : Liz' avait une jambe cassé, mais ce n'était pas très grave. En revanche, elle ne pourrait plus jamais voir de son oeil droit. Dès lors, je passai mon temps à me morfondre dans ma chambre. C'était ma faute après tout. Si je n'avais pas voulu prendre cet étalon fou, jamais Liz' n'aurait perdu la vision de son oeil droit. Et c'est là que j'eus une idée. Je filais voir les couturiers privés, et leur ordonnai de faire un bandeau marqué du pique. Ce qu'ils firent sur-le-champ. Ils rajoutèrent même quelques petits diamants attachés par des chainettes d'or. J'étais content de moi. De plus, ça m'allait vraiment bien. Et je me ruai vers les quartiers de ma soeur. Je ne sus dire quel fut son étonnement quand elle me vit arriver avec un bandeau sur l'oeil droit.

    - Regarde Liz' ! Maintenant je suis comme toi ! Je ferais tout comme toi, et si tu es blessée à vie, alors je ferais comme si je l'étais aussi !

    Contre toute attente, elle se mit à pleurer, secouée de petits sanglots. Après ça, elle me serra dans ses bras. Je me sentais mieux avec ce bandeau. Et je le gardai toujours depuis cet accident. Ma mère s'interrogea aussi sur ça, mais elle finit vite par ne plus s'en occuper, pensant certainement que l'accident de Liz' m'avait produit un grand choc émotionnel. En clair, elle devait croire que j'étais un peu fou. Chaque soir comme tous les autres soirs, je continuai à jouer aux cartes avec Win's. J'aimais aussi me confier à lui, et je lui dis également pourquoi j'avais choisi de mettre un bandeau. Et comme toujours, il me sourit.


III.End of your days

    J'avais quoi ? Quatorze ans, maintenant. Tant de temps était passé depuis l'incident. What ? Just three years, I know. Grande soeur a déjà son mariage de prévu. Avec un mec qu'elle ne connait même pas. Qu'elle n'aimera peut être jamais. Et ça me dégoute un peu, quand même. Maintenant que je suis un adolescent, et plutôt bien fait, il y a encore plus de filles à mes trousses. Win's est mort. L'an dernier. Ma vie est devenue encore pire. Alors quoi ?
    Alors je tue.

    - Jake Williams Andersoon. Esprit de Carreau. Aucun signe particulier. Murder.Ou assassin. Vous avez tué trois personnes innoncentes à votre propre profit. Tous des patrons d'entreprises adverses à la votre, Mr. Quel dommage que je sache tout ceci, non ?

    J'aimais à voir l'expression terrifiée des gens auquels je parlais ainsi, j'amais voir le désespoir sur leur visage. J'atrappai une des nombreuses épées exposées dans le grand salon, et, devant l'homme, jetai sa carte en l'air, que je ne tardai pas à trancher en deux parts égales. Le corps s'écroula sur le sol, sans vie. Ce n'était certainement pas la première fois que je faisais ça. Non, j'avais l'habitude, maintenant. Je tuais tout ceux, tout ceux...tout ce dont j'avais envie. Je me sens mal, même si on ne dirait pas. Je suis désormais connu sous le surnom de "Roi de Pique". Je préfère encore plus celui là. Ca me fait plaisir en fait d'avoir ça comme pseudonyme, ça change d'un nom banal tel "Altesse". J'ai fait volte-face, et ma cape bordeau a effectué un arc de cercle. Un Prince dans toute sa splendeur, comme dirait des fans. Dans ma splendeur ? Des sourires moqueurs, j'en fais plus souvent qu'avant, et je dois dire que j'en faisais un, à cet instant. Mais cette splendeur n'est autre qu'un décimeur de vie, simplement, un coupeur de fils.
    Je me souviens très bien que c'était la veille du "mariage" de Liz', nous étions alors aux Etats-Unis pour célébrer leur "union", qu'ils ont tous disparus. D'un côté, j'en suis plus que nostalgique. Mais d'autre part, ça me réjouit vraiment...Je n'osais même pas à penser que ma soeur finirait par appartenir à un abruti, alors le fait que cela n'aie pu se produire ravive simplement la flamme qui consumme mon être. Elizabeth Karuta est bien la seule qui me manque dans toute cette mascarade. Moi, je ne suis que Shukun Karuta. Et je disparaitrais certainement dans un an, à mes quinze ans, et là seulement, je saurais ce qui est arrivé à tous ceux âgés de quinze ans ou plus. J'ai hâte d'une certaine manière. Mais je veux encore plus connaitre le monde et ses différents sentiments. J'ai définitivement quitté Burkingham Palace pour un bled paumé, aux Etats Unis même. Je préfère ce pays à celui de mon origine, mais je ne sais pas vraiment pourquoi. Et maintenant, je squatte le "Pensionnat Coates", un établissement de jeunes ahuris situé près de "Perdido Beach", un bled d'ahuris aussi. A Coates, il y a également un chef. Chef que je n'obéirais d'ailleurs jamais, car je ne me plierais aux ordres de quelqu'un sous aucun prétexte, et c'est certain. J'ai même appris que beaucoup ici avaient également des pouvoirs, et notamment un que je déteste particulièrement : lire dans les pensées. C'est la raison pour laquelle je me suis forgé un caractère de glace, fermant mon esprit tel un coffre fort à quiconque osera fouiller mon âme.
    Qu'ils le veuillent ou non, je tuerais quiconque s'interposera entre moi et mon futur.






Pouvoir : ( facultatif )
    La premier pouvoir qu'obtient Shukun est très particulier. En effet, il possède toujours sur lui 4 cartes. Une de Pique, de Carreau, de Trèfle et de Coeur. Il prend l'habitude de toujours les sortir lorsqu'il croise quelqu'un, et de lui dire de quelle carte est son mental. Au dos de la carte s'affiche alors une multitude d'informations sur la personne en question. En déchirant entièrement ou partiellement la carte, il peut alors décider de sa vie ou de sa mort. Il en est lui-même le Roi de Pique, d'où ce fameux surnom.
    En arrivant à Coates, il développe son second pouvoir. Il apprend avec répulsion que les autres aussi ont des pouvoirs, notamment celui de parfois lire dans les pensées. Il s'entraîne actuellement à contrer les autres formes d'énergie. Les petits curieux se heurtent désormais à un mur infranchissable lorsqu'il tentent de pénétrer son esprit. Eh oui, il faut faire marcher votre intuition mes cocos ;D


Info Joueur

Surnom : Pearl - Shu for lui <3
Codes du Règlement ( 3 ) [ obligatoire pour validation ! ] : Validée by votre ch'ti Emi
Comment avez-vous découvert le forum ? By Jay =D


[ A FINIR ]


Dernière édition par Usui le Ven 11 Juin - 11:57, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: ♠ R.oi - de - P.ique ♠   Jeu 3 Juin - 14:29

Ok pour les codes
et reuh!
ps: j'aime bien son pouvoir! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: ♠ R.oi - de - P.ique ♠   Jeu 3 Juin - 14:34

Merci =D
On voit toujours les codes xD
Bon, je finirais une prochaine fois ; )
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice.
avatarMessages : 698
Points : 802
Date d'inscription : 07/05/2010
Age : 19
Localisation : Chez moi. =)

Carnet d'Identité ~
Relations:
MessageSujet: Re: ♠ R.oi - de - P.ique ♠   Jeu 3 Juin - 18:37

Reuuw !
Oui j'adore ton new perso' !

~*~G*~*~O*~*~N*~*~E*~*
Life is bad ... very bad.
But after the post is ... ? At fifteen, Invité farewell. But never forget that I love you. You are my life !



Merci ma jolie Tach' ! Je t'aime <3 C'est crow bow *O*



Howw ma Soleil c'est trop gentil, et super beau ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gonerpg.forumactif.org
Invité
avatar
MessageSujet: Re: ♠ R.oi - de - P.ique ♠   Lun 7 Juin - 7:13

Comme Emi j'aime son pouvoir
! Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: ♠ R.oi - de - P.ique ♠   Lun 7 Juin - 19:13

Merci !=D
Bon, sa présentation traine un peu et va surement attendre encore, mais mon inspiration en ce qui concerne les textes & rps vient de partir en courant si vous voyez ce que je veux dire...x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: ♠ R.oi - de - P.ique ♠   Ven 11 Juin - 11:58

Désolée du DP :3

C'est pour prévenir que j'ai enfin finit !
Merci à ceux qui lisent ; )
Je peux enfin le jouer <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSujet: Re: ♠ R.oi - de - P.ique ♠   Ven 11 Juin - 21:36

oki je lock et je déplace I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ♠ R.oi - de - P.ique ♠   

Revenir en haut Aller en bas
 

♠ R.oi - de - P.ique ♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
]*Gone*[ :: Hors Rpg :: 
Présentation
 :: Présentations Validées / Pensionnat Coates
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit